lunette versace,lunette en ligne,Le port du matricule jugé stigmatisant par les policiers,essayer des lunettes en ligne,lunette marc jacob

Le port du matricule jugé,lunettes de soleil pas cher; stigmatisant par les policiers

C’est une critique qui a fréquemment été adressée aux forces de l’ordre lors des manifestations contre la loi travail : l’absence de port du matricule. Sur Internet, des images ont circulé montrant des CRS qui n’arborent pas leur matricule – en réalité, leur numéro d’identification à sept chiffres – ou des policiers en civil et en intervention qui ne portent pas de brassard « police ». En juin, dans un télégramme adressé aux préfets, le ministre de l’intérieur, Bernard Cazeneuve, avait dû rappeler que « la dissimulation volontaire du numéro RIO [référent d’identité opérationnelle], en contravention avec la règle, nourrit l’idée que certains redoutent d’être identifiés parce qu’ils agiraient de manière inappropriée. Ces pratiques,Le port du matricule jugé stigmatisant par les policiers, si elles existent,Le port du matricule jugé stigmatisant par les policiers, doivent être formellement proscrites ».

Le port du matricule avait été instauré fin 2013 par Manuel Valls, alors ministre de l’intérieur. Il s’agissait d’une sorte de pis-aller, alors qu’avait été abandonnée la promesse de François Hollande de lutter contre les contrôles discriminatoires en mettant en place un récépissé lors de chaque contrôle d’identité. Face à des policiers très récalcitrants, M. Valls avait dit à l’époque qu’il ne tolérerait « aucun manquement ».

« Chasse au matricule »

Aujourd’hui,adidas yeezy boost 350 v2,Le port du matricule jugé stigmatisant par les policiers, « si la règle n’est parfois pas respectée, c’est surtout pour une raison de logistique,marc jacobs lunettes, assure une source policière. Les policiers en civil n’ont pas forcément le temps de mettre leur brassard en manifestation. Quant aux CRS, lorsqu’ils s’équipent, ils n’ont peut-être pas le réflexe de décrocher le RIO de leur première tenue pour le mettre sur la tenue de maintien de l’ordre ». Du côté des syndicats, Philippe Capon, d’UNSA Police, assure que « le matricule est porté ». et rappelle qu’au moment de son entrée en vigueur, son syndicat avait demandé « en vain, à ce que les CRS puissent avoir une dérogation. Car des personnes se servent de…

Advertisements